Les commentaires de dégustation collectés par Claude

Publié: juin 27, 2010 dans DEGUSTATIONS, Les commentaires du néophyte

À la demande de Claude Falourd, une autre catégorie créée :   « Les commentaires du néophyte » .

Une superbe idée ,  cette nouvelle catégorie , qu’il est ici le 1er à alimenter, à propos de la dégustation du 17 juin 2010.

Cette fois, il a choisi de collecter des commentaires de la Maison du Whisky .

… son document envoyé →  ici  ( Document Pdf)

ARRAN 10 ans 46%

Un single malt qui fera date dans l’histoire de cette jeune distillerie. Non filtré à froid, il résulte de l’assemblage de 60% de fûts de bourbon et 40% de fûts de sherry.

Couleur : or soutenu à reflets verts.

Nez : frais et élégant, il est marqué par les fruits à chaire blanche (poire) et la vanille sur fond de subtiles notes de noix de coco.

Bouche : huileuse. Attaque franche et précise. Notes de poire au sirop. Elle évolue sur les fruits mûrs (mirabelle), les fruits secs (noisette, raisin) et le chêne.

Finale : les agrumes dominent (orange, citron). Herbacée (foin coupé), elle se prolonge sur les fruits (pêche blanche, nèfle).

(Cf : « Maison Whisky 2008″)

ARRAN Valdespino Fino sherry finish 50%

Quand le whisky rencontre le plus grand vin blanc de Xérès : le Fino Inocente de Valdespino. Un affinage original de 9 mois, une grande réussite tant au nez qu’en bouche !

Passée maître dans l’art de l’affinage, la distillerie Arran a développé un véritable programme baptisé « Cask Finish », et apporte un soin tout particulier à la sélection de fûts uniques d’origines différentes. Elle propose un large choix d’affinages spécifiques (fino sherry, pedro ximenez, porto, sassicaia, sauternes, tokaji…) mis en bouteille au degré naturel.

Couleur : or intense

Nez : D’abord marqué par la crème au lait, l’amande, la noix fraîche avec une originale pointe de vinaigre. Il évolue sur les fruits frais (poire) et sur le géranium. Il se montre même salé. Certains ont décelé le lait de coco et les fruits confits. Un pâtisserie en quelque sorte.

Bouche : riche et onctueuse, elle est marquée par l’amande, la noix de cajou et les épices (poivre). La finale est marquée par les champignons. Ce jeune distillat se montre trapu au départ, il gagne en finesse au fur et à mesure. Un affinage particulièrement réussi qui devient mentholé et vanillé.

Finale : noisette, caramel et pétale de rose.
(Cf : « Maison Whisky 2008″)


GLENMORANGE 10 ans 40%

Ce single malt des Highlands du nord est l’un des whiskies les plus populaires en Ecosse. Depuis 1843, un malt étonnant d’élégance et de finesse…

Couleur : Bel or pâle.

Nez : Imaginez vous dans un jardin italien entouré de mandariniers, citronniers, poiriers, pommiers et pêchers. Leurs fruits mûrs dégagent au soleil tous leurs arômes. Dégustez une crème glacée à la vanille et appréciez les belles notes de géranium et de menthe qui apparaissent progressivement. Voici un bouquet qui s’ouvrira encore un peu plus en ajoutant un trait d’eau : les notes florales de géranium se découvrent avec des abricots, de la bergamote et des mandarines. L’eucalyptus et le gingembre complètent cette sublime myriade.

Bouche : C’est d’abord le festival de fruits que vous avez ramassés dans le jardin. Une vanille soyeuse enrobe ces mandarines fraîches et citrons acidulés. Des notes d’amandes craquantes, de noix de coco et d’épices douces ajoutent au nectar complexité et élégance.

Finale : le charme et la persistance remarquable de ces fruits savoureux.

(Cf : « Maison Whisky 2010″)

GLENMORANGE Quinta Ruban Port finish 46%

Les “quintas” sont les fameuses Maisons de Porto au Portugal. Glenmorangie The Quinta Ruban a été vieilli d’abord en fût de bourbons puis en fûts de Porto Ruby. Ruby se dit d’ailleurs “Ruban” en gaélique. Ce malt exprime une douceur et une complexité aromatiques impressionnantes.

Couleur : Bel or rose brillant.

Nez : Les arômes de Mandarine et de chocolat belge qui vous rappellent les dîners de Noël…Une fumée délicate s’échappe d’un feu qui crépite et qui accompagne des arômes de gâteau aux fruits confits, de musc… Une chaleur réconfortante se révèle dans votre verre. Un ajout d’eau et c’est les arômes de délicieuses pâtisseries turques avec de la menthe, des oranges confites et de la douceur miellée qui vous séduisent.

Bouche : Une texture soyeuse accompagne un velours de chocolat noir riche et des noix. Des oranges confites complètent le craquant du chocolat et la fraîcheur de la menthe.

Finale : Une finale longue : chocolat noir, menthe et orange fraîches.

(Cf : « Maison Whisky 2010″)


BENRIACH 12 ans 43%

Ce 12 ans «nouvelle version» revendique pleinement le style Speyside de Benriach. Un single malt gourmand qui oscille entre les fruits, les fleurs et l’orge maltée. Il provient de l’assemblage de 60% de fûts de bourbon et de 40% de fûts ayant contenu du sherry. Un malt plus onctueux et plus boisé que le précédent 12 ans.

Réputée pour ses malts non tourbés (90% de sa production), vieillis en ex-fûts de bourbon, Benriach offre une large gamme de whiskies (de 8 ans à 30 ans) qui expriment à merveille le fruité et la délicatesse typique des single malts du Speyside.

Couleur : vieil or à reflets topaze.

Nez : rond, intense. De subtiles notes de vanille côtoient les fruits frais (poire, raisin). Il se développe sur les épices douces (cannelle, gingembre). Note d’herbe fraîchement coupée.

Bouche : onctueuse, gourmande. Marquée par les fruits exotiques (mangue, fruits de la passion), elle évolue sur le toffee. Les épices sont aussi de la partie ainsi que des notes de caramel au lait.

Finale : longue, elle évoque la fin de bouche avec une rétro-olfaction fl orale (lys, rose). Elle se prolonge sur le tabac frais et le cuir. Petite touche animale.(Cf : « Maison Whisky 2010« )

BENRIACH 12 ans Jamaican dark run finish 46%

Cette version particulièrement tourbée du single malt du Speyside Benriach a été affiné dans des fûts ayant contenu du vieux Rhum jamaïcain. Une édition limitée à 1740 bouteilles.

Plus récemment Benriach a développé avec succès plusieurs séries limitées, affinées dans des fûts spécifiques de porto, de pedro ximenez, de rhum, de madère… Chaque expression fait l’objet d’un vieillissement supplémentaire pouvant varier de 12 à 24 mois, accentuant le caractère complexe et riche de ce single malt du Speyside.

Couleur : or.

Nez : rond et fin à la fois, il s’ouvre sur la tourbe pour dévoiler ensuite de puissantes notes de rhum et de raisin avec une grand fraîcheur herbacée.

Bouche : huileuse, elle reprend les notes du nez avec générosité agrémentées de notes florales et vanillées

Finale : longue, sur la tourbe et le rhum ambré.

(Cf : « Maison Whisky 2010 »)

GLENGLASSAUGH New spirit drink 50 %

« The spirit drink that dare not speak its name » : l’alcool qui n’ose pas dire son nom, une cuvée spéciale du single malt Glenglassaugh non vieillie célébrant la réouverture de cette mythique distillerie après 22 années de fermeture (1986-2008). Une édition spéciale limitée à 8160 bouteilles, soit 4080 Litres correspondant à la production d’une seule cuvée de ce single malt. Comme elle n’est pas vieillie en fûts de chêne, elle ne peut porter le nom de whisky (vieillissement minimum de trois ans en Ecosse).

Couleur : incolore, devient trouble après dilution.

Nez : il s’ouvre sur la crème caramel et la crème anglaise avant de céder la place à de douces notes de foin et d’herbe fraîchement coupée. Après dilution, il devient floral et fruité, ananas et citron avec un soupçon d’abricot et de prune.

Bouche : puissante telle une vague de poivre et de piment laissant ensuite la place au toffee.

(Cf : « Maison Whisky 2010″)

Finale : sur les épices.

——————————————————————————————–

Petit rappel, pour tous ceux qui veulent se lancer sur le blog:

– pour une « rapide réaction à chaud » : le  « commentaire » est le plus approprié; et vous n’avez pas besoin de passer par moi! Attention à rédiger votre commentaire sous l’article qui vous fait réagir.

– pour une contribution plus longue, plus fouillée, qui fera un « article » :  utilisez le contact (comme Dominique l’a fait) ,   ou bien envoyez moi (comme Claude ) un mail,  avec éventuellement une pièce jointe (document (Word et/ ou photo) .

(Mais rien n’interdit de transformer un de vos commentaires en article, pour le rendre plus lisible – comme celui de Jean- Marie .)

MERCI d’avance!

Publicité
commentaires
  1. Michel dit :

    Merci à toi, Claude, pour cette communication des notes de dégustation de la Maison du Whisky; et bravo pour cette idée des notes du néophyte!
    …ce qui n’empêche personne de livrer ses propres notes de dégustation, même si, et surtout si, elles ne sont pas identiques à celles de la M. du whisky.
    A qui le tour pour d’autres impressions de dégustation?

  2. Sylvie dit :

    Mes chouchous à cette dégustation: les 2 Glenmorangie, sur lesquels j’ai fantasmé 😉 pour des recettes de cuisine:
    – le côté agrumes et vanillé du GLENMORANGE 10 ans 40% me paraît pouvoir bien aller sur un poisson,

    – quant au GLENMORANGE Quinta Ruban Port finish 46%, son petit côté cerise (je n’ai pas senti la mandarine) m’a irrémédiablement donné envie de le tester avec du chocolat!

    Sinon, heureusement que nous avons fini par le BENRIACH 12 ans Jamaican dark run finish 46% . Il aurait été difficile à un autre whisky de passer derrière, je crois.
    Moi qui aime bien les whiskies tourbés, je dois dire que celui- ci allait au delà de mon seuil de tolérance. Mais en rajoutant quelques gouttes d’eau rajoutées, c’est devenu nettement plus agréable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s