Bousinage / toasting

Publié: décembre 19, 2011 dans Petit glossaire

Licence Creative Commons
« Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale 3.0 non transposé. »

Le bousinage est la recuisson, ou brûlage, des fûts destinés à recevoir du vin ou du whisky. Le bousinage, aussi appelé chauffe œnologique chez les éleveurs de vin, est à distinguer de la première chauffe, ou chauffe de cintrage des douelles des tonneaux.

La chauffe de cintrage est à effet mécanique, le bousinage est à effet organoleptique. En effet, il dégrade les composés glucidiques et polyphénoliques, libérant des molécules odorantes. Certains considèrent que le bousinage reste empirique (avec trois degrés souvent identifiés : brûlage faible, moyen ou fort), mais des études faites en Suisse ont permis des avancées techniques autorisant une certaine prédiction des dominantes arômatiques communiquées au breuvage. Le bousinage influe sur la robe et sur les qualités organoleptiques des whiskies.

La distinction bousinage (brûlage ou carbonisation) / toasting n’est pas faite par tous les spécialistes, les deux mots étant parfois considérés comme synonymes.

On distingue parfois 10 degrés de toastage, de 1 à 10.

Merci Maestro  😉 !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s