Dégustation du 11 avril 2013 : whiskies des Lowlands

Publié: avril 13, 2013 dans DEGUSTATIONS
  • Glenkinchie 12 ans. 43%.

Cette édition remplace le 10 ans dans la gamme Glenkinchie, et elle en diffère sensiblement. De couleur dorée à reflets verts, ce whisky présente un nez intense, fruité et épicé, avec de petites notes animales. Le nez se révèle très évolutif.

La bouche est de texture huileuse ; forte et tannique, elle se termine par une finale amère et boisée.  33 €.

  • Auchentoshan 14 ans 1997, 46%, Signatory Vintage. Vieilli en hogshead, et non filtré à froid. Couleur naturel.

Ce whisky a vieilli en hogshead ayant contenu du bourbon ; il est d’une couleur dorée claire. Le nez, intense, est sur les agrumes et les fleurs jaunes, avec des évocations de foin fraîchement coupé, des arômes fermentaires et des notes de fenouil.

La bouche est équilibrée et présente une certaine subtilité. Joli whisky.   52 €.

  • Auchentoshan 18 ans , OB, 43%.

De couleur bronze, ce whisky présente un nez de fruits secs et de bois de chêne avec un léger rancio.

En bouche, la gentiane et le zeste d’agrumes contribuent à lui donner une dominante amère.

L’ensemble est distingué, et un rien austère. 90 €.

  • Bladnoch 18 ans 1992, 50%, Douglas Laing. Single cask, avec affinage en fûts de sherry (xérès).

Comme l’Auchentoshan 14 ans, c’est un whisky millésimé, donc issu d’une seule campagne de distillation.

Couleur vieil or.

Le nez est intense et frais, avec des notes végétales et de céréales. Le sherry est présent mais discret. Des notes « champignonnées » se manifestent à l’aération.

La bouche évoque le foin et la pâte d’amande, dans un ensemble de belle venue. La finale se fait sur la douceur.

Beau whisky…  à 102 € la bouteille.

  • Littlemill 20 ans 1992, embouteillé en 2012 à 46%. Jean Boyer, collection One Shot.

Voici un whisky issu d’une distillerie fermée en 1994, et démantelée en 1996. On a donc affaire à un collector…

La couleur est dorée, claire.

Le nez, sur la fraîcheur, se révèle d’une grande finesse. Epicé, il évoque les fruits secs, les épices, avec une dominante florale et végétale. Certains y distinguent aussi des arômes fruités (fruits de la passion, cassis) et… du concombre !

La bouche est d’une grande finesse. Dégusté avec du concombre, des framboises et des myrtilles, le whisky offre un bel accord avec le premier nommé.

La finale, séduisante est très longue. Très beau whisky… vendu 97 €… mais obtenu à 80 € (merci la Maison Leroy !).

  • Linlithgow 25 ans 1982. 59,2%. Signatory Vintage. Single cask.

Ce whisky provident de la distillerie Saint Magdalene… fermée en 1983, puis démolie. C’est donc aussi un collector…embouteillé à la force du fût.

Couleur dorée, reflets verts.

Le nez présente une belle intensité aromatique, sur la fraîcheur et le bois, avec des touches végétales et des notes exotiques.

L’attaque est vive ; le whisky révèle une grande puissance, avec un côté salin. Des fruits rouges et une note pralinée complètent l’ensemble.

C’est un whisky de feu, puissant et vif. 199 € ! (la rareté se paie…).

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s